Jan-Michael Vincent, le héros de Supercopter est décédé : alcool, violence, maladie, retour sur sa descente aux enfers

10 mars 2019 - 99 vues

Jan-Michael Vincent nous a quittés le 10 février dernier. Sa mort, restée confidentielle jusqu'au vendredi 8 mars, a été dévoilée par le site TMZ qui s'est procuré un certificat de décès. Depuis la terrible annonce, les admirateurs de l'acteur multiplient les hommages sur les réseaux sociaux et pleurent l'idole de leur enfance.

Advertisement (1 of 1): 0:27
Skip in 3 s

Car pour les fans, Jean-Michael Vincent restera à jamais Stringfellow Hawke, le pilote du Supercopter, un hélicoptère pas comme les autres capable d'atteindre des vitesses supersoniques. Il faut dire que l'acteur a relevé un défi de taille avec cette série phare des années 80 : accéder à la renommée internationale. Un succès fou qui n'a malheureusement pas perduré dans le temps…

Avec son physique de playboy et sa notoriété grandissante, Jan-Michael Vincent semblait pourtant destiné à la gloire. Mais une maladie sournoise lui a finalement tout retiré : l'addiction. A l'alcool et à la drogue notamment, deux substances avec lesquelles Jan-Michael avait déjà un lourd passif. Régulièrement éméché sur le tournage de la série qui l'a fait connaître, l'acteur finit par s'attirer les foudres de la production qui décide de s'en séparer à la fin de la saison 3. Un énorme coup dur pour ce jeune premier. Mais ce que Jan Michael ne sait pas encore, c'est que sa descente aux enfers ne vient que de commencer.

La star déchue ne retrouvera plus jamais de rôle aussi important. Et l'engrenage se met en place : faute de mieux, Jan-Michael Vincent alterne les tournages de films de série B et les verres d'alcools qui l'aident à tenir le coup… Avant son décès, sa carrière était au point mort. Tombé dans l'oubli, l'acteur avait trouvé refuge dans le Mississippi aux côtés de sa troisième épouse. Criblé de dettes et affaibli par d'importants problèmes de santé, Stringfellow Hawke n'était plus que l'ombre de lui-même.